Aujourd'hui, j'avais l'intention de publier un article sur la dernière couture que j'ai fait, mais finalement, j'ai très envie, besoin de parler.

Il y a une semaine tout pile, j'ai repris le travail. Cette fois-ci, définitivement. En effet, j'ai repris le 9 janvier deux jours puis mon aîné a eu une gastro donc je n'ai pas pu finir la semaine. Puis à nouveau deux jours et re gastro et le lundi suivant, mon corps a dit stop, et plusieurs fois. J'ai mis deux longs mois pour m'en remettre tant physiquement que mentalement et jeudi dernier, je suis retournée au travail. Non sans appréhension je dois bien l'avouer.

Je suis donc allée travailler. Une journée longue, mais longue. On n'avait pas pensé à me préparer de quoi justement travailler. Ni le lendemain d'ailleurs. Le temps de lire mes messages. Mais entre nous, je n'étais pas là durant 11 mois, alors les messages de l'année dernière sont vite lus en diagonale. Comme si :"bon, ben, elle est de retour et alors? On a bien fait sans elle non?"

Déjà à la reprise pour l'aîné, je ne me sentais plus forcément au bon endroit, mais alors là... C'est encore pire! J'aurais tant à faire ici, chez moi à la maison. Ah c'est certain, moins reconnu, nous sommes d'accord, parce que "t'es à la maison" quoi! Genre heu, moi je bosse! Tu vois ce que je veux dire par là? Et en même temps, c'est tellement dur avec mon aîné que parfois je me dis que non, je ne serais pas mieux à la maison. Parce que les relations entre nous sont difficiles. Il m'en veut beaucoup d'être aux petits soins pour son frère. C'est certain que je ne passe plus l'essentiel de mon temps à m'occuper de lui. Donc il le vit mal. Je ne sais pas, je ne sais plus...

J'ai envie d'autre chose. cela fait 12 ans que je dessine des espaces verts. 12 ans que je me bats contre les mêmes avis "négatifs". 12 ans que l'administration devient de plus en plus lourde. 12 ans que les projets sont concertés par de plus en plus de personnes. Je me demande où cela pourra bien nous mener! Ma créativité dans tout ça? Effacée, volée, annihilée. Simplement. L'envie? Pareil. Je me renferme dans ma bulle. Je suis une maman, je n'ai plus de temps à perdre avec des considérations qui, pour moi, ne servent à rien. Il y a tellement mieux à faire. Si on travaillait tous ensemble, si le respect du travail des autres était encore de mise, alors peut-être oui...

En fait, à partir d'aujourd'hui, je vous montrerais mes petites joies du quotidien qui m'aident à survivre à ça. Oui, survivre, tel est bien le mot...

 

Et je vais commencer par un petit plaisir que j'ai le matin en prenant le bus. J'ai la chance  de traverser la campagne proche de Strasbourg et d'aller vers le soleil levant. Je me mets toujours du coté de la vitre où mon visage sera inondé de soleil. Et je regarde au loin. Et là, oh surprise! Des chevreuils, il y en a à chaque fois une bonne dizaine. Là, dans les champs en train de chercher de la nourriture ou de courir comme de dératés! Je les observe, et j'ai le sourire à chaque fois. Bien que, je me demande ce qu'ils peuvent bien trouver à manger sur ces terres labourée, retournées à l'excès...

Chevreuils_le_matin

Ma petite interprétation pour vous montrer ce que je vois.

Réalisé avec du papier calque, une page de magazine déchirée en lamelles, de couleur sable, le tout posé dans mon jardin...

Belle journée à tous! :)

Edit : Entendu à la radio ce matin : Les troubles musculo squelettiques seraient accentués par un mauvais management. CQFD?