P1050805_B

 

En septembre 2012, j’ai acheté le magazine Burda du mois en lorgnant sur ce modèle (127 - Septembre 2012):

Modèle_jupeC’était juste avant d’apprendre que j’étais enceinte. A cette même époque où j’avais la ligne. :) hé hé hé.

Bref, J’ai vu cette jupe, et je l’ai trouvé juste magnifique. Et puis, un enfant et plus de deux ans plus tard, je fais du tri dans les magazines pour désencombrer mon étagère et je retombe dessus.

Mais quelle aubaine ! Justement, je suis invitée à un mariage le 31 Octobre 2015, en Alsace du Nord.

Oserais-je me coudre une jupe crayon, moi qui aie des formes généreuses ?

D’après Monsieur, il serait temps que j’assume maintenant ! Ok, je ne me fais pas dire deux fois.

 

Je suis donc allée au marché aux tissus de Strasbourg qui avait lieu le 25 Octobre, et j’ai trouvé du satin vert émeraude. Puis un tour chez Toto m’a amené à croiser la route d’une dentelle magnifique. Pas celle qui vient de Chine, non non. Mais de la dentelle de Calais que le patron avait négocié tout à fait par hasard.

 

Donc la veille du mariage (je sais, mieux vaut tard que jamais hein ?) je me suis attelée à la confection de cette jupe.

Franchement, pour un modèle Burda, je me suis épatée… déjà, malgré la foule de traits sur la planche, j’ai trouvé les deux parties du patron. Et en plus, lorsque j’ai eu tout fini, elle m’allait comme un gant ! Pas de retouches à faire.

P1050802_B

- ça ne se voit pas, mais je me gèle sur le balcon... 5°C affichés... -

Bon bien sûr, je ne vous cache pas qu’à un moment donné, il y a fallu que je fasse ma Servanne hein… J’explique : J’ai bien assemblé le satin et la dentelle, l’un sur l’autre… Tout va bien… Je surjette tout. C’est propre, c’est beau. Et puis j’assemble les 4 pièces ensembles, une, puis deux, puis trois… Mais heu, pourquoi la quatrième est à l’envers ??? Ah ah !! Mais oui, il y a toujours un moment lorsque je couds où je monte une pièce dans l’mauvais sens. C’est incroyable. Je n’y croyais pas. Donc, attaque du découd-vite, patience, démontage, remontage, vérification, et 45 minutes de perdues.

Idem pour la fermeture éclair. Je la monte, je ferme le zip, et, Ohhh ! Il y a un coté plus grand que l’autre ! Non, mais quand on est un boulet, on relativise. Et avec le sourire, on découd et recoud. Et surtout, on n'abîme pas la dentelle hein ? Y en a pas des chutes en trop !

P1050803_B

- Est-ce que vous avez remarqué que je m'étais fabriqué une broche à cheveux en forme de fleurs et avec les tissus de ma jupe? -

A part ces deux moments, cette jupe était un régal à coudre. Et rapide. En 5h30, (décalquage de patron compris), c’était plié. Me voilà habillée pour le mariage. J'ai aussi utilisé un biais en cuir pour le haut de la jupe, mais pas pour le bas.

P1050806_B

Le mariage était très bien, en comité réduit, j'ai adoré. Ça se passait à Berg, très chouette coin. Nous avons fait le mariage de nuit (à 18h30), c'est étrange comparé aux mariages d'été. Et il faisait froid! Un truc de malade! La lune était orange en début de soirée. Puis le brouillard est monté, ça fait une semaine que nous en avons, mais pour rentrer, une heure de route avec, ça pique les yeux...

Belle semaine!

 

Fournitures :

Tissus : satin du marché aux tissus, dentelle de chez Toto,

Fils et fermeture éclair : Mercerie du bain aux plantes